AccueilLa démarche environnementaleLe syndicat s'engage

Le syndicat s'engage

Le SICTEUB, à travers les objectifs fixés dans sa politique environnementale, s'engage en matière de protection de l'environnement. Tout d'abord, dans le cadre de ses missions de service public, il s'engage à limiter les rejets d'effluents bruts au milieu naturel. De plus, il s'implique dans des actions présentant un intérêt écologique fort et novateur.

Limiter l'apport d'eaux claires parasites

Il existe deux types d'eaux claires parasites : les météoriques (ECPM) liées à l'eau de pluie et les permanentes (ECPP) liées à la nappe phréatique. Elles correspondent à un apport d'eau "propre" qui ne devrait pas arriver à la station.

L'objectif du SICTEUB est d'agir au quotidien afin de limiter l'apport de ces eaux claire parasites dans les réseaux du syndicat. 

  • Afin de limiter les ECPP qui s'infiltrent dans les réseaux par les fissures ou les casses, le syndicat réhabilite structurellement les réseaux endommagés (voir article). De plus, les travaux d'entretiens réalisés dans le cadre du marché de travaux divers permettent d'effectuer des petites réparations ponctuelles.
  • Afin de limiter l'apport d'ECPM, les techniciens du syndicat réalisent lors des ventes ou lors des contrôles liés à la PFAC un controle de bonne séparation des eaux usées et des eaux pluviales.(voir article).

Le Collecteur de la Vallée de la Thève

Le syndicat réalise actuellement le Collecteur de la Vallée de la Thève. La Phase 2A permettra à terme de démolir le poste PRI2 qui rejette au milieu naturel lors de périodes pluvieuses. Ce dernier va être remplacé par le PR5 qui ne pourra en aucun cas déverser au milieu naturel. En effet, il a été équipé de deux bâches temps sec et temps de pluie. Les postes PR7 et PR8 sont également équipés de ces nouveaux équipements. 

Etude de faisabilité sur l’engagement du SICTEUB à intervenir en domaine privé pour la mise en conformité des branchements particuliers.

L’objectif du SICTEUB est de réduire les apports d’eaux claires parasites météoriques liés aux mauvais raccordements de certaines habitations privées.

Le programme pluriannuel d’investissement comprend également des travaux d’extension de réseaux publics afin de raccorder des secteurs assainis actuellement par des systèmes autonomes plus ou moins conformes, à la station d’épuration d’Asnières sur Oise. Toutes ces opérations vont entrainer l’obligation pour les propriétaires concernés de réaliser, en domaine privé, les travaux nécessaires à la mise en conformité (modification des branchements, suppression des systèmes autonomes etc.)

Le SICTEUB souhaite accompagner ces riverains.Dans cet objectif, le syndicat accompagné du bureau d’études ATC ENVIRONNEMENT (Assistant à maîtrise d'ouvrage) a choisi le bureau d'études INTEGRALE ENVIRONNEMENT pour mener une étude de faisabilité de cet accompagnement permettant de déterminer le degré d’implication optimum depuis la simple validation et contrôle des travaux jusqu’à la maîtrise d’œuvre totale. Cette mission a demarré en Juillet 2017.

Maîtriser la qualité des effluents

Marché de controle et de mise en conformité des établissements non domestiques de la Zone d'Activités de Moimont I et II à Marly la Ville

Le SICTEUB a retenu le bureau d'études ATC ENVIRONNEMENT pour réaliser les contrôles des entreprises industrielles de la zone d’activité Moimont I et II de Marly-la-Ville. L’objectif est de maitriser la qualité des effluents en améliorant la connaissance de la qualité des effluents non domestiques rejetés dans les réseaux du SICTEUB.

 

 

Le syndicat prend des mesures afin de préserver l'environnement par des actions annexes à ses missions de service public.

  • Réutilisation de l'eau traitée

Afin de limiter la consommation d’eau potable, et donc préserver cette ressource naturelle, une borne de puisage a été installée en 2017 sur la station d'épuration. Celle ci permet de pouvoir réutiliser l’eau venant d'être traitée par la station. Cette eau dite industrielle est filtrée avant d'être utilisée pour des tâches comme le lavage des centrifugeuses. Cette eau est désormais également utilisée pour les camions intervenant pour le curage des réseaux ou lors d'interventions sur les équipements de la station.

DSCN0001

 

 

 

 

 

 

 

  • Voiture électrique

Le syndicat a acquis cette année deux véhicules électriques (Renault Zoé) permettant ainsi de remplacer son parc automobile vieillissant.

Ces véhicules sont utilisés en priorité par les deux techniciens effectuant les contrôles de bonne séparation des eaux usées et des eaux pluviales. Cependant, l'ensemble du personnel du SICTEUB peut être amené à utiliser ces véhicules dans le cadre de ses missions. 

 

  • L'éco-pâturage

Les exigences environnementales au niveau de la station d’épuration imposent de préserver au maximum son lieu d’implantation qui se trouve en site classé dans le Parc Naturel Régional Oise - Pays de France.

Le SICTEUB a mis en place l'écopâturage afin de valoriser au mieux plus de 5000 m2 de ses espaces verts situés autour des installations. L'action de pâturage a donc pour objectif premier de maintenir la végétation à un état raisonnable tout en favorisant la biodiversité. Vu que les moutons tondent les graminées et les jeunes arbres, ils favorisent la germination d’autres plantes, en limitant l’expansion des plantes envahissantes.

Le troupeau ovin est formé de moutons de race rustique (Soay et Skudde). L’élevage des races rustiques agit en faveur de la diversité des races ovines, sacrifiées au profit d’autres races plus rentables. Elles représentent un réservoir de biodiversité domestique. 

De plus, l’écopâturage permet d’économiser le coût et la consommation électrique de l’entretien mécanique des espaces verts.

Ce projet est réalisé en partenariat avec l'ITEP le Clos Levallois, ses jeunes et ses éducateurs techniques, chargés de l'atelier technique "médiation animale" et l'atelier maraîchage. L'objectif d'un tel projet pour les jeunes de l'ITEP est de leurs permettre de mettre en application des compétences qu'ils ont acquises et d'en acquérir de nouvelles par le biais de projet extérieur à l’ITEP. Ce type de projet les ouvre sur le monde et sur un nouvel environnement, les met en situation et favorise leur socialisation.

De fait le projet de pâturage intègre les trois piliers du développement durable que sont l'économie, l'environnement et le social.

Galerie photo

Limiter les rejets au milieu naturel
Préserver l'environnement

Connexion