AccueilActualitésProgramme de travaux

Programme de travaux

Afin d’assurer une gestion cohérente et d’optimiser l’exploitation de son patrimoine, le SICTEUB planifie annuellement des opérations d’entretien et de maintenance préventive.

  • Panneau curage

panneau dinformation curage

 

  •   Programme itv / curage



Le SICTEUB de la Thève et de l’Ysieux est depuis le 1er Janvier 2014, maître d’ouvrage pour les travaux neufs (extension ou de réhabilitation) des réseaux communaux de ses communes membres.

Les travaux de réhabilitation des réseaux d’eaux usées

Les opérations de réhabilitation des canalisations d’eaux usées communales ont pour objectifs :

  • D’assurer leur étanchéité parfaite, et leur résistance
  • D’optimiser leur écoulement gravitaire et leur capacité hydraulique,
  • De mettre en place des matériaux afin de les protéger contre la corrosion et l’abrasion,
  • D’éliminer toute pollution directe des eaux vers le milieu environnant,
  • De reprendre les différents branchements particuliers, sous domaine public, présentant des anomalies,
  • Faciliter les accès (trappes d’accès) afin d’assurer un entretien satisfaisant.

Le Syndicat, préconise pour réhabiliter les réseaux d’eaux usées, l’utilisation des techniques de réhabilitation structurante, par chemisage ou remplacement de canalisations, tant sur la canalisation que sur les branchements particuliers sous domaine public, dans le but d’atteindre les objectifs précités.

Le chemisage continu est une technique de réhabilitation qui consiste à insérer et plaquer, sans laisser d’espace à l’intérieur de la canalisation dégradée, une membrane souple constituée d’une armature imbibée d’une résine.

 chemisage

Schéma : Mise en œuvre d’un chemisage continu dans un réseau d’assainissement

 Le remplacement est une technique de réhabilitation qui consiste à déposer la canalisation dégradée par ouverture de tranchée par une nouvelle canalisation neuve selon les normes et règles à respecter.

Les travaux neufs (création ou extension de réseaux d’eaux usées)

Les opérations d’extension et/ou création de réseaux d’eaux usées communaux ont pour objectif :

  • Supprimer tous les risques de rejets directs d'eaux usées vers le milieu naturel provenant des anciennes installations d’Assainissement Non Collectif ;
  • Créer un système d’assainissement d’eaux usées intégrant les installations "riveraines" existantes ou futures dans le but de faciliter les travaux de raccordement en domaine privé ;
  • Réaliser un réseau d'assainissement collectif en respectant les prescriptions de la Charte qualité de l’ASTEE portée par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie ;

Les moyens mis en œuvre pour la bonne exécution de ces travaux sont :

  • Les prescriptions de la Charte Qualité des réseaux d’assainissement portée par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (AESN) ;
  • Le fascicule 70 : Ouvrages d’assainissement Titre I : Réseaux (http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/F70_2012-05-30.pdf) ;
  • Le Règlement d’Assainissement Collectif du SICTEUB ;
  • Le Cahier de prescriptions techniques pour les travaux d’assainissement du Syndicat.

galerie photos

 

Les opérations en cours : 

Réhabilitation des réseaux d’eaux usées du Centre-ville de LUZARCHES autour de la Mairie et du Marché couvert (95)

Démarrage des travaux prévu pour début Mars 2017

Maitre d’œuvre : A7 Aménagement

Entreprise retenue pour les travaux : EIFFAGE TRAVAUX PUBLICS RESEAUX (ETPR)

Montant global des travaux estimés à 675 578.45 € H.T. (571 363.70 € H.T. pour la tranche ferme et une tranche optionnelle pour 104 214.75 € H.T.)

Montant des subventions obtenues :

147 117.00 € de l’Agence de l’Eau Seine Normandie
156 883.00 €
du Conseil Départemental du Val d’Oise.

Les travaux consistent à :

  • La réparation de tronçons de réseaux d’eaux usées en vue d’un chemisage ;
  • Au remplacement de réseau par une nouvelle canalisation ;
  • La réhabilitation du réseau par chemisage ;
  • La reprise des branchements particuliers d’eaux usées jusqu’en limite de propriété.

galerie photos

Extension des réseaux d’eaux usées et d’eau potable (en partenariat avec le SIECCAO : gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable Maitrise d’ouvrage déléguée) de la ZAC de l’Orme à VIARMES (95)

Démarrage des travaux prévu pour mi-Mars 2017

Maitre d’œuvre : INTEGRALE Environnement

Entreprise retenue pour les travaux : VAL D’OISE TRAVAUX PUBLICS (VOTP)

Montant global des travaux : 1 059 137.50 € H.T. dont 772 449.00 € HT pour les travaux Eaux Usées et 286 688,50 € HT pour les travaux d’Eau Potable.

Opération non subventionnée

Les travaux comprennent :L’extension du collecteur d’eaux usées de 200mm de diamètre sur une longueur d’environ 630 mètres ;

 

  • La construction d’une dizaine de branchements particuliers d’eaux usées ;
  • Le raccordement de la nouvelle ZAC au réseau d’eaux usées ;
  • La construction d’un réseau d’eau potable de 150mm de diamètre sur une longueur d’environ 430 mètres ;
  • La dépose de canalisation AEP existante en fonte de 100mm de diamètre ;
  • La construction d’un local enterré abritant la chambre de surpression ;
  • La modification du local actuel ;
  • La reprise des branchements particuliers d’eau potable ;
  • Le raccordement de la nouvelle ZAC au réseau AEP ;

 

La mise en place de la télétransmission (télésurveillance, télégestion et supervision).

galerie photos

Réhabilitation du réseau d’eaux usées du Lieu-dit « Pré-Tison » entre la RD118 et la Sente à Papa à COYE LA FORET (60)

Lancement de la mission de Maîtrise d’œuvre envisagée au premier trimestre 2017.

Maitre d’œuvre : INTEGRALE Environnement

La mission de Maitrise d’œuvre consistera à :

  • La réhabilitation du collecteur d’eaux usées du Pré Tison à Coye la Forêt ;
  • Les enquêtes domiciliaires des habitations Route de Lamorlaye, Allée des Aulnes et du centre équestre ;
  • L’équipement d’un système de dégrillage sur le déversoir d’orage au niveau du rond-point Route de Lamorlaye ;
  • La réalisation de mesures de débit temps sec et temps de pluie de ce collecteur d’eaux usées ainsi que la charge de pollution afin de déterminer le taux de raccordement.

Réalisation du collecteur intercommunal d’eaux usées entre le poste de refoulement intercommunal PR5 Route Manon à ORRY LA VILLE et le Centre bourg du Hameau de MONTGRESIN (60)

Lancement de la mission de Maîtrise d’œuvre envisagée au premier trimestre 2017.

Maitre d’œuvre : VERDI INGENIERIE

La mission de Maitrise d’œuvre consistera à :

  • Etude du système de collecte et de transport des eaux usées du Hameau de Montgrésin à Orry la Ville
  • Réalisation du collecteur intercommunal d’eaux usées entre le poste de refoulement intercommunal PR5 Route Manon à Orry la Ville et le centre bourg du Hameau de Montgrésin.

Cette opération a pour objectif de répondre à un ensemble de problèmes environnementaux significatifs de pollutions au milieu naturel. Cette mission de Maîtrise d’Œuvre permettra d’examiner tout particulièrement les éléments suivants :

  • Supprimer tous les risques de rejets directs d'eaux usées vers le milieu naturel (rivière « Thève ») provenant des anciennes installations d’Assainissement Non Collectif ;
  • Apporter un système d’assainissement d’eaux usées collectif pour le centre bourg du Hameau de Montgrésin ;
  • Etudier le système de collecte et de transport des eaux usées le plus approprié ;
  • Réaliser un réseau d'assainissement collectif en respectant les prescriptions de la Charte qualité de l’ASTEE portée par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (du poste PR5 Route Manon jusqu’à l’angle Route Manon et Route de la Forêt devant le restaurant le Duc d’Aumale) ;
  • Définir et adapter le projet de réseau d’eaux usées aux installations "riveraines" connues dans le but de faciliter les travaux de raccordement en domaine privé.

Extension du collecteur communal d’eaux usées Route de Beaumont à NOISY SUR OISE (95)

Démarrage des travaux prévu au deuxième semestre 2017

Maitre d’œuvre : A7 Aménagement

Les travaux consistent à :

  • L’extension du réseau d’eaux usées Route de Beaumont sur 200ml environ
  • La création de 7 branchements particuliers d’eaux usées sous domaine public afin d’assainir et de raccorder ces dernières habitations au réseau d’assainissement collectif

Réhabilitation des collecteurs communaux d’eaux usées Rue de la Mascrée et Allée de Morcote à VIARMES (95)

Démarrage des travaux prévu au deuxième semestre 2017

Maitre d’œuvre : CCST

Les travaux consistent à :

  • La réhabilitation structurante du réseau d’eaux usées d’un linéaire d’environ 350 ml
  • La réhabilitation d’une dizaine de branchements particuliers d’eaux usées sous domaine public

Travaux de création du collecteur d’eaux usées Allée Jean Monnet à Viarmes (95)

Démarrage des travaux prévu au 1er semestre 2018

Maître d’œuvre : EVIA - début mission Octobre 2017

Réhabilitation du collecteur d’eaux usées rue Jeanest à Jagny-sous-Bois (95)

Démarrage des travaux prévu 1er Semestre 2018

Maître d’œuvre : EVIA - BECD - Début mission Octobre 2017

Mode hors automate du poste de relevage (fin 2016)

Le poste de relevage de la station est un point clé de la station d’épuration et surtout très sensible. En effet, il permet de relever toutes les eaux usées arrivant à la station afin qu’elles puissent ensuite suivre le traitement épuratoire de façon gravitaire. Si ce poste venait à ne plus fonctionner, les eaux usées déborderaient alors sur le site voire en amont de la station. Il faut savoir également que le fonctionnement de la station est totalement automatisé. Il apparait donc primordial de s’assurer qu’en cas de défaillance de l’automatisme, ce poste pourra continuer à fonctionner.
En 2016, un mode de fonctionnement hors automate, pouvant être actionné manuellement, a été installé afin de minimiser les risques encourus.

Budget de l’opération : 6 000 € HT

Renouvellement des diffuseurs du bassin d’aération de la file (décembre 2016)

La station d’épuration possède 2 bassin d’aération, assurant l’élimination biologique de la pollution au moyen de bactéries. L’injection d’air, nécessaire dans certaines zones, se fait au moyen de rampes d’aération.
Chacune de ces rampes comportent plusieurs diffuseurs membranaires, permettant de diffuser l’air dans l’effluent sous forme de micro fines bulles.

Le problème est que ces diffuseurs s’encrassent au fur et à mesure de leur fonctionnement, ce qui diminue alors leur efficacité. Deux conséquences : le traitement épuratoire est alors moins efficace, et la consommation énergétique est en hausse.
Les diffuseurs de la file 1, mis en service en 2011, ont donc fait l’objet d’une opération de renouvellement en décembre 2016.
Cette opération ne pouvant être réalisées en vidant le bassin, une grue de 100 tonnes a donc été nécessaire afin de manipuler chacune des rampes. Des scaphandriers ont permis d’aider à leur enlèvement et repositionnement suite renouvellement, et également de retirer une partie des déchets accumulés au fond du bassin. Enfin, une entreprise spécialisée a été nécessaire au remplacement de près de 300 membranes.

Budget de l’opération : 56 368€ HT

Voir la galerie photos sur les travaux

Collecte et transport
Travaux neufs
Traitement

Connexion